La gauche française en plein naufrage existentiel

Près de 500 000 personnes vont participer à ce scrutin, dont le coup d'envoi est donné ce jeudi. Mais l'opération citoyenne suscite autant d'enthousiasme que de critiques. La polémique souligne la division de la gauche et l'impossibilité de faire émerger une personnalité rassembleuse.

Laure de Charette, correspondante en France
Paris, France January 15, 2022 - Demonstration organized by the Primaire Populaire collective to unveil the official li
©BELGAIMAGE
Ce dimanche, il y a fort à parier que tous les ténors de la gauche auront le nez sur leur smartphone pour découvrir les résultats de la "primaire populaire", quand bien même la plupart d'entre eux refusent d'y être associés. Ce scrutin doit se dérouler en ligne, du jeudi 27 au dimanche 30 janvier, et est censé départager les candidats de gauche à l'élection présidentielle d'avril prochain en leur attribuant des mentions allant de "très bien" à "insuffisant". 467 000 personnes se sont inscrites pour participer au vote, un chiffre bien supérieur aux attentes. On est loin des 22 000 militants PS qui ont investi la socialiste Anne Hidalgo, loin aussi des 122 000 participants à la primaire écologiste de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet