En France, une campagne présidentielle sous le signe de la violence

Insultes et intimidations mais aussi altercations et attaques émaillent la présidentielle.

"Soit Éric Zemmour n'a pas d'autorité sur ses militants, soit il cautionne ce type de propos, dans les deux cas c'est inquiétant sur sa capacité à exercer la fonction de Président de la République." Le porte-parole du gouvernement,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité