"Valérie Pécresse ne méritait pas ça"

Depuis la victoire de Nicolas Sarkozy en 2007, à chaque scrutin présidentiel, le candidat de droite recule. Valérie Pécresse (Les Républicains) qui chute à la cinquième place de ce premier tour, à moins de 5 % des suffrages exprimés, symbolise la défaite historique de la droite traditionnelle. Réunis dans le 7e arrondissement de Paris, ses militants, groggy, n’y croient pas.

Romane Bonnemé, envoyée spéciale à Paris
"Valérie Pécresse ne méritait pas ça"
©AP
"Valérie Pécresse : moins de 5 %". Les jeux sont faits. La candidate des Républicains (LR) arrive en cinquième place. Réunis dans le 7e arrondissement de Paris, ses militants, groggy, n'y croient pas. Si sa qualification...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet