Ségolène Royal tacle "les nains" qui ont éliminé Jean-Luc Mélenchon: "Honte à eux"

Ségolène Royal ne mâche pas ses mots, suite au résultat du premier tour de la présidentielle française.

Ad.R.
Ségolène Royal tacle "les nains" qui ont éliminé Jean-Luc Mélenchon: "Honte à eux"
©MAXPPP

Le premier tour de l'élection présidentielle française a rendu son verdict dimanche, annonçant un duel Macron-Le Pen au second tour. Jean-Luc Mélenchon, lui, termine sur la troisième marche du podium, très proche de Marine Le Pen (23,41%) avec 21,95% des votes. Un résultat que Ségolène Royal juge "exceptionnel", mais qui l'agace également.

"Jean Luc Mélenchon a fait honneur à la belle politique par sa campagne et son discours", a écrit l'ancienne ministre sur Twitter, avant de fustiger les résultats de Yannick Jadot (EELV), Fabien Roussel (Parti communiste) et Anne Hidalgo (PS): "(Ils sont) en dessous des 5 % et appellent au barrage à Marine Le Pen ? Ils pouvaient le faire par l’union en se retirant. Honte à eux, à leur égo. 'Des nains', aurait dit François Mitterrand".

Des paroles que Ségolène Royal a réitérées ce lundi matin au micro de BFMTV. Invitée de la matinale, elle a déploré une situation "dramatique": "Ces candidats sont en-dessous de 5%, alors qu'il y avait une attente de l'électorat à une union des gauches. Ils n'ont pas été capables (de répondre à cette attente, ndlr), à cause de leur égo, de leur manque de perspicacité". Jadot, Roussel et Hidalgo "n'ont pas eu le sens de leur devoir, c'est-à-dire que quand on est candidat à une élection présidentielle pour un courant politique, on est au service de cette histoire. Ce n'est pas l'histoire qui est au service de votre petit égo. Et comme ils n'ont pas compris ça", a encore fustigé Ségolène Royal.

Pour elle, si les trois candidats s'étaient retirés de la course à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon serait au second tour, "et la France pourrait bénéficier d'un vrai débat de fond, de choix, de valeurs et de stratégie, par rapport à l'état du pays".