Aux mains du Rassemblement national, la France rurale se sent oubliée

Marine Le Pen a plus que doublé son score d’il y a cinq ans en Creuse. Guéret, chef-lieu du département, fait office d’exception. Les commerçants, artisans et agriculteurs de la région se cherchent une boussole, un leader. Reportage d'Alice Dive, envoyée spéciale en Creuse.

Aux mains du Rassemblement national, la France rurale se sent oubliée
Place du Marché, il est dix heures tapantes. Guéret s'anime. Ce matin-là, le bar-tabac Le Balto a misé sur une devanture de circonstance : des journaux, des journaux et encore des journaux. On ne se bouscule pas au portillon chez Sylvette. "Présidentielle : Les deux France", titre La Montagne, le canard local. Marine Le Pen et Emmanuel Macron, toujours eux. Les chiffres sont sans appel...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet