Présidentielle 2022: "Quel que soit le vainqueur, le pays sera forcément difficile à gouverner"

Depuis vendredi minuit, la campagne est officiellement terminée. Les Français ont commencé à voter.

La Rédaction avec agences

Les deux candidats organisaient vendredi leurs derniers déplacements de campagne. Emmanuel Macron, président sortant, a insisté sur "la haine et la division" que provoquerait une élection de sa rivale. La candidate d’extrême droite a résumé le choix du vote entre "Macron ou la France". Ce dimanche, les Français choisiront le locataires de l'Elysée pour les cinq prochaines années.

11h : "Difficile à gouverner"

"Quel que soit le vainqueur, le pays sera forcément plus difficile à gouverner dans les cinq ans qui viennent", a estimé à l'AFP la politologue Chloé Morin.

"Si Emmanuel Macron est réélu, le mode de scrutin aux législatives devrait conduire à ce que (les) oppositions plus radicales soient assez faiblement représentées au Parlement. Elles seront donc davantage dans une opposition médiatique ou dans la rue que dans une opposition parlementaire ou dans une culture de compromis", selon elle.

Arbitre et grande inconnue du scrutin, l'abstention risque d'être élevée, voire plus forte dimanche qu'au premier tour (26,31%). Tout comme les bulletins blancs et nuls qui avaient atteint un record en 2017, attestant du refus de millions de Français de choisir entre les deux finalistes.

7h10 : La France de l'Outre-mer commence à voter

De premiers électeurs d'Outre-mer et de l'étranger votent dès samedi, décalage horaire oblige, pour un scrutin présidentiel aux enjeux colossaux. Avant l'ouverture des bureaux de vote dimanche matin en métropole.

Au large du Canada, l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon sera le premier territoire ultramarin à mettre un bulletin dans l'urne à partir de 08h00 locales (12h00 à Paris), suivi de la Guyane puis des Antilles, du Pacifique et de l'océan Indien.

Depuis vendredi minuit, la campagne est officiellement terminée. Réunions publiques, distributions de tracts et propagande numérique des candidats sont interdits. Aucune interview ni aucun sondage ou estimation de résultat ne peut être publié avant les résultats dimanche à 20H00.

7h00 : Macron favori mais Le Pen à un niveau élevé

Emmanuel Macron est en tête des intentions de vote selon un dernier sondage (Ipsos-Sopra Steria pour Le Monde), avec 56,5 %, du second tour du scrutin, dimanche 24 avril. La candidate d'extrême droite récolterait 43,5 %. 12 129 personnes, sélectionnées selon la méthode des quotas, ont été interrogées le 22 avril. Il faut donc prendre en compte que le débat d'entre-deux tourrs a eu lieu depuis. La marge d'erreur est estimée à plus ou moins 1,1 point.

Ce dimanche 24 avril, dès 8 heures, La Libre vous fera vivre le second tour de l'élection présidentielle française en direct, en partenariat avec la chaîne LN24. Ambiance sur le terrain, incidents dans les bureaux de vote, reportages, vote des Français de Belgique au Heysel, taux de participation, absentions… : nos journalistes vous informeront sur tous les faits marquants de cette journée.

Sur le même sujet