Dijon : sondages et résultats de l’élection présidentielle 2022 en direct

L'élection présidentielle française prend le devant de la scène médiatique : l'affrontement entre Macron et Le Pen prendra fin lors du deuxième tour de scrutin, le 24 avril. Mais quels sont les résultats à Dijon ? Et que disent les sondages de la présidentielle 2022 pour le second tour ?

MDT
La candidate du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen et le président et candidat du parti La République en Marche (LREM) Emmanuel Macron, qui s'affrontent au second tour de la présidentielle française
La candidate du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen et le président et candidat du parti La République en Marche (LREM) Emmanuel Macron, qui s'affrontent au second tour de la présidentielle française ©BELGA

Le deuxième tour de la présidentielle 2022 aura lieu ce dimanche 24 avril. Le duel Macron-Le Pen a des airs de déjà-vu, puisque le même avait eu lieu en 2017. Actuellement, les sondages donnent le président sortant comme gagnant, mais rien n'est joué jusqu'à ce que les électeurs et électrices soient passés aux urnes.

>> Focus pour en savoir plus sur les suffrages à Dijon sur le site officiel du gouvernement français

>> Notre section dédiée à l'élection présidentielle française, sur laquelle vous retrouverez sondages, résultats, analyses politiques, faits d'actualité, etc.

Que savoir sur les candidats au premier tour des élections 2022 à Dijon et en France ?

Dijon comptabilise 76,59 % de taux de participation (dont 75,08% de suffrages exprimés, 0,39% de votes nuls et 1.13% de votes blancs) et 23,41 % d'abstention pour le premier tour de l'élection présidentielle 2022, dont voici les résultats par candidat au niveau national et dans la ville de Dijon.

1. Emmanuel Macron

Représentant du parti La République en marche, l'actuel président de la République Française, Emmanuel Macron, a fait un bon score. À Dijon, il est arrivé en tête de liste avec 22,53% des votes. Au plan national, le président sortant a bénéficié de 27,8% des voix et les derniers sondages semblent montrer que l'électorat français penche en sa faveur. Macron a donc de grandes chances d'obtenir un deuxième quinquennat.

2. Jean-Luc Mélenchon

Du parti La France Insoumise (extrême gauche), Jean-Luc Mélenchon (enseignant et journaliste) est l'actuel député des Bouches-Du-Rhône. Candidat au premier tour de l'élection présidentielle 2022 en France, il a rassemblé 20,33 % des votes chez les Dijonnais. Sur tout le territoire national, Mélenchon est classé 3ᵉ avec 22 % des votes français.

3. Marine Le Pen

Marine Le Pen est avocate et, députée et conseillère départementale du Pas-de-Calais. Elle représente le Rassemblement national (extrême droite) et, lors de ce premier tour de l'élection présidentielle 2022, elle a obtenu 9 733 votes de la ville de Dijon (11,35% des inscrits). En France, Le Pen a rassemblé, à elle seule, 8 133 828 votes (23,1 %). Grâce à ce résultat, elle s'est placée face au président Macron pour le second tour de l'élection présidentielle.

4. Eric Zemmour

Dans le cadre du premier tour de l'élection présidentielle française du 10 avril 2022, Eric Zemmour s'est présenté pour le compte de son parti : Reconquête! . Au premier tour à Dijon, le journaliste politique et partisan actif de l'extrême droite a au total obtenu 7,49 % voix, soit 4 823 votes, ce qui le classe au quatrième rang. Au niveau national, Eric Zemmour a totalisé 7,1 % de votes (2 485 226 de suffrages).

5. Valérie Pécresse

Valérie Pécresse était la candidate officiellement présentée par Les Républicains pour le quinquennat 2022-2027. Elle est Maître des requêtes de l'Etat et l'actuelle présidente de l'Île-de-France. Son parti a obtenu 3,63 % des votes à Dijon. Au niveau national, Les Républicains obtenaient le même pourcentage à peu de chose près (4,8 %).

6. Anne Hidalgo

Inspectrice du travail à la retraite et actuelle maire de la grande ville de Paris, Anne Hidalgo s'est aussi présentée pour l'élection française de 2022. Elle représente le Parti socialiste (gauche). À l'occasion du premier tour de cette élection, seuls 1,62 % des électeurs dijonnais lui ont accordé leurs voix. Ce pourcentage est néanmoins plus important que celui obtenu au plan national (1,7 % de voix ).

Histoire politique de la ville de Dijon

Dijon est une ville politiquement active. Lors des campagnes électorales pour le quinquennat 2012-2017, les Dijonnais se sont montrés décisifs dans le choix de leur président : au premier tour comme au deuxième tour, le président François Hollande du Parti socialiste était en tête de liste. Lors des élections de 2017, même schéma, avec le président Emmanuel Macron, qui continue à obtenir la confiance de 30,01 % des Dijonnais et Dijonnaises (en suffrages exprimés).

Aux élections municipales de 2020 et aux élections régionales de 2021, c'est le PS qui a remporté la majorité des voix lors du second tour.

Pourquoi la Belgique peut-elle donner les résultats des élections présidentielles françaises en avance ?

En France, selon la loi électorale du 19 juillet 1977, les Français sont tenus à un embargo sur toute information concernant les élections. Cette disposition prend effet à partir du vendredi minuit (veille des élections) jusqu'au dimanche à 20 heures (jour des élections et heure de la fermeture des bureaux de vote et du début du dépouillement des bulletins de vote).

Il est stipulé comme suit : en « cas d'élections générales et de référendum, la veille et le jour de chaque scrutin, aucun sondage électoral ne peut faire l'objet, par quelque moyen que ce soit, d'une publication, d'une diffusion ou d'un commentaire. Pour l'élection du président de la République, l'élection des députés et l'élection des représentants au parlement européen, ainsi que pour les référendums nationaux, cette interdiction prend effet, sur l'ensemble du territoire à compter du samedi précédent le scrutin à zéro heure. Cette interdiction prend fin à la fermeture du dernier bureau de vote sur le territoire métropolitain. »

Toute situation de non-respect de cette loi est passible de poursuites judiciaires et d'une amende d'environ 75.000 euros.

Toutefois, cette disposition ne s'impose pas aux médias situés au-delà des frontières françaises. Par conséquent, la presse belge peut se permettre de rendre publics les résultats provisoires au fur et à mesure qu'ils sont connus. C'est pourquoi La Libre, en tant que journal belge, vous informe, en direct, de l'évolution des tendances électorales.

Sur le même sujet