"Le troisième tour commence ce soir" : Jean-Luc Mélenchon appelle les Français à agir lors des législatives

Jean-Luc Mélenchon a pris la parole ce dimanche, à l'issue du second tour de l'élection présidentielle.

Le président de La France Insoumise a réagi suite à la réélection d'Emmanuel Macron lors du second tour de la présidentielle.

"Pour ce second tour, Macron et Le Pen représentaient à peine plus du tiers des électeurs inscrits. Les urnes ont tranché : Madame Le Pen est battue. La France a refusé clairement de lui confier son avenir et c'est une très bonne nouvelle pour l'unité de notre peuple", a commencé d'emblée Jean-Luc Mélenchon. "À présent, Monsieur Macron est le plus mal élu des présidents de la Ve république", a-t-il estimé. "Sa monarchie présidentielle survit par défaut et sous la contrainte d'un choix biaisé. Il surnage dans un océan d'abstention, de bulletins blancs et nuls".

"Ma pensée se tourne vers les futures victimes de cette situation : les personnes qui vivent du RSA et devront travailler gratuitement pendant 20h, les personnes usées qui partiront à la retraite trois ans plus tard, les personnes prises à la gorge financièrement et qui ne verront pas les prix être bloqués, les personnes qui savent à quel point l'inaction écologique d'Emmanuel Macron est un crime, les personnes qui voient avec tristesse l'Etat détruit et le pays vendu à la découpe", a-t-il poursuivi.

Les législatives en ligne de mire

"À tous et à toutes, je dis : ne vous résignez pas. Au contraire, entrez dans l'action franchement, massivement. La démocratie peut nous donner de nouveau le moyen de changer de cap".

Jean-Luc Mélenchon a réitéré son appel à la mobilisation pour les législatives. "Le troisième tour commence ce soir. Les 12 et 19 juin ont lieu les élections législatives. Vous pouvez battre Monsieur Macron et choisir un autre chemin", a-t-il assuré."Les 12 et 19 juin, un autre monde est encore possible si vous élisez une majorité. Je dis bien une majorité de députés de la nouvelle union populaire qui doit s'élargir. Le bloc populaire, qui s'est constitué autour de ma candidature à l'élection présidentielle est dans ce pays dorénavant le tiers état qui peut tout changer, s'il se rassemble et s'il s'élargit. Le 12 et 19 juin, en vous appelant à m'élire comme premier ministre, je vous appelle en vérité à faire vivre un nouvel avenir en commun pour notre peuple".

"Courage, action, détermination, refus toujours de la fatalité et de la résignation. Vive la France, vive la République", a finalement conclu Mélenchon.

Sur le même sujet