Saint-Barthélemy : sondages et résultats de l’élection présidentielle 2022 en direct

Pour le premier tour de l'élection présidentielle française du 10 avril 2022, presque 36 millions de Français et Françaises se sont déplacés aux urnes. Mais quels sont les résultats à Saint-Barth ? Et que disent les sondages de la présidentielle 2022 pour le second tour ?

MDT
La candidate du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen et le président et candidat du parti La République en Marche (LREM) Emmanuel Macron, qui s'affrontent au second tour de la présidentielle française
La candidate du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen et le président et candidat du parti La République en Marche (LREM) Emmanuel Macron, qui s'affrontent au second tour de la présidentielle française ©belga

Les résultats de l'élection présidentielle à Saint-Barth (premier tour)

À Saint-Barthélemy , dans les Antilles, pour le premier tour de scrutin de l'élection présidentielle française, le président sortant Emmanuel Macron est arrivé en tête avec 23,81 % des voix et Marine Le Pen, juste derrière avec 22,41 % des votes. Contrairement aux résultats nationaux, Eric Zemmour prend la troisième position avec 17,75 % des suffrages exprimés. Jean-Luc Mélenchon arrive, lui, en quatrième place avec 13,17 %. Notons le score honorable de Nicolas Dupont-Aignan avec 6,40 % des votes. Le taux de participation a été assez faible à Saint-Barth, puisqu'il est à peine de 51,34 %, ce qui nous donne un taux d'abstention de 48,66 %, bien supérieur à celui de la moyenne nationale (qui est de 26,31%).

>> Retrouvez les résultats précis de Saint-Barthélemy sur le site officiel de la ville

>> Retrouvez toutes nos analyses, sondages et interviews dans notre section dédiée à l'élection 2022

Pourquoi les médias belges peuvent-ils donner les résultats de l'élection avant 20 heures ?

En Belgique, les médias peuvent annoncer les estimations des résultats bien avant 20 heures, ce qui est interdit en France . C'est l'article 2 de la loi électorale française du 19 juillet 1977 qui stipule que du vendredi minuit au dimanche 20h, "toute publication, diffusion ou commentaire de nouveaux sondages relatifs à l'élection présidentielle est interdite". Mais cette loi ne s'applique qu'à la France, c'est pourquoi la Belgique peut largement diffuser en temps réel les sondages, les estimations et les premiers résultats que les internautes français ne se privent pas d'aller consulter bien avant la fermeture des bureaux de vote.

L'élection présidentielle française en 2022

Douze candidats se présentaient cette année à l' élection présidentielle 2022 , allant de l'extrême gauche à l'extrême droite, et reflétant ainsi tout le panorama politique de la France.

Les candidats de gauche

Philippe Poutou est le représentant du NPA, le Nouveau Parti anticapitaliste. Candidat pour la troisième fois, il a obtenu 0,8 % des voix.

Jean Lassalle, candidat de son propre parti, Résistons, milite pour le petit commerce de proximité et l’entreprenariat local. Se présentant pour la seconde fois, il a obtenu 3,1 % des suffrages exprimés.

Nathalie Arthaud, représentante de Lutte Ouvrière et succédant à Arlette Laguiller, a obtenu 0,6 % des voix pour sa troisième participation.

Fabien Roussel, candidat communiste, a mené une campagne remarquée, et a obtenu pour sa première participation 2,3 % des voix.

Yannick Jadot, écologiste qui avait milité à la dernière élection pour Europe Écologie-les Verts, mais qui s’était retiré au profit des socialistes, s’est présenté pour la première fois et a obtenu 4,6 % des voix.

Anne Hidalgo , maire de Paris, a fait un très petit score pour le Parti socialiste qui était il y a quelques années un grand parti français. Elle n'a obtenu que 1,7 % des suffrages exprimés.

Jean-Luc Mélenchon , candidat de La France insoumise, se présentait pour la troisième fois à la présidentielle française. Durant la campagne, il n'a cessé de monter dans les sondages et a siphonné toutes les voix de la gauche pour obtenir à un bon score puisqu'il est arrivé en troisième place avec 22 % des votes, suivant de très près Marine Le Pen.

Le candidat du centre

Dans ce panorama politique, c'est Emmanuel Macron , président sortant et représentant de son mouvement La République en marche, qui a obtenu le meilleur résultat avec 27,8 % des voix. Il est situé au centre de l'échiquier politique, attirant à lui à la fois des électeurs de gauche et de droite. Lors de l'élection présidentielle de 2017, il avait déstabilisé le paysage politique en se disant "ni de droite ni de gauche". Afin de briguer un second quinquennat, Macron a baptisé sa campagne : "Avec vous".

Les candidats de droite

Valérie Pécresse , sortie vainqueur des primaires organisées par le parti LR (Les Républicains), a mené une campagne difficile, tiraillée par deux camps opposés dans son parti, avec des partisans d'une droite dure, comme Eric Ciotti, et les autres plus centristes. Elle a fait un score très bas, 4,8 %, n'atteignant pas les 5 % obligatoires pour être remboursée de ses frais de campagne.

Nicolas Dupont-Aignan, souverainiste, se présentait pour la troisième fois pour son parti Debout la France. Il se déclare hors système, en marge des partis politiques classiques. Il a obtenu 2,1 % des voix.

Éric Zemmour , journaliste et polémiste, a décidé de se lancer dans la politique en se présentant pour la première fois. Il crée alors son parti, Reconquête, dans lequel s'expriment des idées assez radicales que l'on qualifie d'extrême droite. Ayant eu tout d'abord un certain succès, il est peu à peu descendu dans les sondages, pour obtenir finalement le score assez décevant de 7,1 %.

Marine Le Pen , héritière du Front National (FN) dont son père, Jean-Marie Le Pen, était le fondateur, a rebaptisé le nom du parti en Rassemblement National (RN) dans une démarche de dédiabolisation. C'est la troisième fois qu'elle se présente, ayant échoué au second tour en 2017 face à Emmanuel Macron, notamment en raison du débat d'entre-deux tour. Cette année, avec 23,1 % des scrutins exprimés, elle est arrivée en deuxième position. Elle va affronter pour la seconde fois Macron lors du débat télévisé qui aura lieu le 20 avril.

Histoire politique récente de St Barthélémy

Au scrutin présidentiel de 2017, Marine Le Pen avait fait un très bon score au second tour, 41,7 %, derrière Emmanuel Macron : 58,43 %, alors qu’elle n’avait obtenu que 33 % des voix au niveau national. Le taux d’abstention avait été de 47 %, taux très élevé, qui rejoint celui de cette année. Au premier tour, c’est François Fillon qui était arrivé en tête avec 40 % des voix, devant Marine Le Pen, 22,5 % et Emmanuel Macron, 16 % seulement.

Aux élections territoriales de mars 2022, le taux de participation, en revanche, a été beaucoup plus élevé puisqu’il a atteint 73,8 %, signe que les St-Barths se sentent beaucoup plus concernés par cette élection.

Romaric Lagras, avec la liste Saint-Barth, arrivé en tête au premier tour, a été battu au second tour par Unis pour Saint-Barthélemy de Xavier Lédée, après sa fusion avec la liste arrivée troisième, Saint-Barth Action-Équilibre, d'Hélène Bernier.

En 2017, la liste électorale de Romaric Lagras l’avait emporté dès le premier tour en réunissant la majorité des suffrages exprimés. Il remportait ainsi un troisième mandat en tant que président du Conseil territorial.

Sur le même sujet