Toulouse : sondages et résultats de l’élection présidentielle 2022 en direct

Le premier tour de l'élection présidentielle française s'est tenu le 10 avril 2022 : les électeurs et électrices de tout l'Hexagone ont été invités à se déplacer aux urnes pour élire leur nouveau Président. Mais quels sont les résultats à Toulouse ? Et que disent les sondages de la présidentielle 2022 pour le second tour ?

La candidate du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen et le président et candidat du parti La République en Marche (LREM) Emmanuel Macron, qui s'affrontent au second tour de la présidentielle française
La candidate du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen et le président et candidat du parti La République en Marche (LREM) Emmanuel Macron, qui s'affrontent au second tour de la présidentielle française ©belga
MDT

Résultat et sondages du second tour à Toulouse

>> Retrouvez tous les résultats, sondages et analyses politiques en direct sur notre section consacrée à la présidentielle 2022

>> Le lendemain des élections, vous trouverez les chiffres officiels de Toulouse sur le site du gouvernement

Résultats de l’élection présidentielle 2022 à Toulouse lors du premier tour

Dans la ville de Toulouse , les résultats définitifs du premier tour du scrutin de l' élection présidentielle , dans les 265 bureaux de vote dépouillés, marquent la victoire du candidat de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon avec 36,93% des suffrages exprimés. Il est suivi par le président sortant Emmanuel Macron de La République en marche, qui obtient 26,42% des voix, puis par Marine Le Pen du Rassemblement National avec 9,54% des votes. Les autres partis politiques ne dépassent pas les 8%.

La participation à Toulouse a été de 77,37% soit un total de 200 207 votants et votantes.

Dans le département de Haute Garonne , les résultats ont donné le même tiercé vainqueur, mais dans le désordre avec :

  • 26,91% des suffrages exprimés pour Emmanuel Macron
  • 25,84% pour Jean-Luc Mélenchon
  • 18,23% pour Marine Le Pen

Les résultats du département se rapprochent du score des candidats au niveau national :

  • 27,8% pour Emanuel Macron
  • 23,1% pour Marine le Pen
  • 22% pour Jean-Luc Mélenchon

Toulouse, la rose, a voté rouge. Le vote Mélenchon a séduit dans plusieurs quartiers populaires plus d’un électeur sur deux.

La Belgique donne les résultats de la présidentielle française avant la France

Une législation française rigoureuse

« En cas d'élections générales, aucun résultat d'élection, partiel ou définitif, ne peut être communiqué au public par quelque moyen que ce soit, en métropole, avant la fermeture du dernier bureau de vote sur le territoire métropolitain. » stipule l'article L52-2 du Code électoral. L'esprit de la loi est d'éviter de donner des résultats provisoires qui puissent influer sur le vote des électeurs tardifs. L'article 90-1 précise que « toute infraction est passible d'une amende de 75 000 euros » .

La Belgique en avance

La loi française ne s’applique pas en Belgique. C’est la raison pour laquelle les médias belges sont en mesure de donner des estimations fiables avant 20h. Les principaux sites belges voient leur audience décupler les jours d’élection entre 19 h et 20 h. Leurs sources sont les instituts de sondages qui, au cours de la journée électorale, affinent leurs prévisions et sont capables de dégager des tendances fiables. Les scores des candidats sont fondés sur des enquêtes téléphoniques croisées avec des sondages sortie des urnes et des estimations à partir des premiers dépouillements. Ainsi, les médias belges ou suisses proposent leurs tendances dès 18 heures.

Résumé de l'élection présidentielle 2022

La droite nationaliste au centre des débats

Comme lors de toutes les élections présidentielles françaises, la valse des sondages a envahi les médias plusieurs mois avant l’échéance. À titre d’exemple un sondage réalisé fin décembre 2021 donnait, en intentions de vote, Emmanuel Macron vainqueur du premier tour avec 24 %, suivi par Valérie Pécresse, Éric Zemmour et Marine Le Pen, tous trois avec 16 %. Jean-Luc Mélenchon apparaissait loin derrière avec 10 % des voix.

A partir du mois de septembre le débat à été dominé par la possible candidature du journaliste Éric Zemmour, candidature originale dans un panorama composé de professionnels de la politique. Ses idées autour de l’immigration et de l’identité française ont longtemps dominé les journaux télévisés pendant l’automne 2021. Le polémiste s’est finalement déclaré officiellement candidat le 30 novembre 2021, complétant le camp de la droite nationaliste bien représenté par Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National. La droite « classique » avait choisi Valérie Pécresse , gagnante de la primaire avec 61% des voix devant Éric Ciotti.

Jean-Luc Mélenchon domine le débat à gauche

A gauche, le premier à se déclarer candidat fut Jean-Luc Mélenchon adoubé par les militants de la France Insoumise. Il a refusé de reconnaitre la Primaire Populaire, initiative qui visait à regrouper les voix de la gauche. Christiane Taubira a gagné le 30 janvier 2022 cette consultation à laquelle ont participé près de 500 000 internautes. Elle retirait sa candidature un mois plus tard. Pendant cette période, la candidate du Parti socialiste, Anne Hidalgo, ne parvenait pas à décoller dans les sondages. De leur côté, les écologistes ont désigné comme candidat, le député européen Yannick Jadot, vainqueur, au second tour de la primaire organisée à la fin du mois de septembre 2021 par Europe-Ecologie les Verts, avec 2000 voix d'avance (51,03% des voix) sur sa concurrente l'économiste Sandrine Rousseau (48,97% des voix).

Un président qui tarde à se déclarer

Emmanuel Macron a délibérément retardé son annonce de candidature, comme l'ont fait, avant lui, les présidents sortants. A tel point, qu’il a été surpris par le début de la guerre en Ukraine à la fin du mois de février 2022. Son rôle de président, chef des armées, était difficilement compatible avec celui d’un candidat. C’est par une « lettre aux Français », le 3 mars 2022, qu’il a fait acte de candidature. Il n’a pratiquement pas fait de campagne jusqu’au premier tour de l’élection présidentielle.

Toulouse voit rouge

Depuis 1965, la ville de Toulouse vote à gauche. Le premier tour de l'élection présidentielle de 2022 n'a pas infléchi cette tradition. Le candidat des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête avec 36,95 % des suffrages devant Emmanuel Macron de la République en Marche qui a obtenu 26,39 % des votes exprimés. Le candidat de la gauche a largement amélioré son score de 2017 (29,17 % contre 27,26 % pour Emmanuel Macron), sans prendre en compte l'annulation des suffrages exprimés par le Conseil constitutionnel dans le bureau de vote 130 de Fontaine-Bayonne à La Cartoucherie. Jean-Luc Mélenchon a réalisé un score historique dans la ville rose, atteignant souvent plus de 50 % dans les quartiers populaires (au Mirail par exemple) et jusqu'à 78 % des votes exprimés à Bellefontaine. Du côté des autres candidats, c'est le décrochage. Valérie Pécresse des Républicains n'atteint pas les 4 %, là ou François Fillon, de la même famille politique, obtenait en 2017 près de 18 %. Quant à Marine Le Pen et Éric Zemmour, ils totalisent à eux deux près de 15 %.Si l'on sort de la ville, la majorité des communes importantes du département ont placé le président sortant en tête et en bonne position, prêt pour sa réélection au second tour de l'élection présidentielle française.

Sur le même sujet