Dans cette petite commune corse, Macron et Le Pen n'ont eu aucune voix: "Nous ne sommes pas racistes et le président a méprisé notre île"

Emmanuel Macron et Marine Le Pen n'ont pas été loin dans les élections avec le petit village de Alzi.

rédaction
Dans cette petite commune corse, Macron et Le Pen n'ont eu aucune voix: "Nous ne sommes pas racistes et le président a méprisé notre île"
©AFP

Voici une histoire comme les élections nous en réservent souvent. Dans une commune de Haute-Corse, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ne sont pas très populaires. En effet, les deux candidats au second tour n'ont reçu les votes d’aucun habitant d’Alzi. Un cas très rare vu qu'il s'agit de la seule commune en France dans ce cas. 34 personnes habitent ce petit village situé dans les hauteurs du Monte San Petrone, au nord de l’île. Et... 33 habitants ne se sont pas déplacés pour voter. Ce qui signifie que le taux d'abstention s’élevait à 97,06%. "La journée a été très longue. Heureusement, les gens sont venus discuter. On a passé un moment de la journée ensemble même si personne n’a voté", a expliqué Simon Venturini.

Le maire de cette petite bourgade avoue n'avoir aucun respect pour le président réélu, comme pour son adversaire. "Cela n'a pas été un choix cornélien. La Corse ne voulait ni des extrêmes ni de Macron. On ne se sentait pas concerné car aucun des candidats ne prend vraiment en compte la question corse. Nous ne sommes pas des racistes. La Corse a été l’île des Justes. Ceux qui ont voté pour elle ne mesurent pas la portée de leur acte. Tandis que Macron a une attitude méprisante à l’égard des élus corses lors de ses visites sur l’île."

Le seul bulletin à avoir été comptabilisé était un vote nul et blanc pour l'élection finale. Lors du premier tour, le candidat LREM et celle du RN n'avaient écopé d'aucune voix également. Jean Lassalle et Nicolas Dupont-Aignan en avaient obtenu chacun deux, contre une voix pour Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Éric Zemmour.

Sur le plan national, quatre autres communes n'ont pas donné de voix à Marine Le Pen. Ce chiffre tombe à deux pour le président réélu ce dimanche soir. De façon générale, c'est bien la candidate de l'extrême droite qui a eu les faveurs des électeurs sur l'île de beauté. En effet, elle a devancé son concurrent avec 58,1% des voix. Une fois de plus, les Corses ont surtout boudé l'élection avec une abstention qui a été plus forte de 10 points par rapport à la moyenne nationale. Effectivement 39% des Corses ne se sont pas déplacés dans les urnes ce week-end.