Présidentielle 2022: après l'annonce des résultats, "Marine Le Pen s'isole sur la terrasse pour échanger avec Macron"

Quand Marine Le Pen découvre qu'elle a perdu ce dimanche 24 avril, elle souhaite parler à Emmanuel Macron. Très vite, elle se rend pourtant compte que personne dans son entourage n'a le numéro du président.

M.R.

A 20 heures ce dimanche 24 avril, le visage d'Emmanuel Macron apparaît sur les écrans télévisés . Le candidat de La République En Marche est réélu président de la République . La déception est grande dans les rangs du Rassemblement National. Réunis au Pavillon d'Armenonville à Paris , les militants de Marine Le Pen affichent leur déception.

La fille de Jean-Marie Le Pen sait pourtant depuis une poignée de minutes qu'elle ne décrochera pas la présidence du pays. Grâce aux résultats des bureaux de vote auxquels ses proches ont eu accès, la candidate du RN est consciente de son échec. Plus encore, elle veut dans la foulée joindre son adversaire Emmanuel Macron pour reconnaître sa défaite. Mais elle se rend alors très vite compte que "personne n'a le numéro de portable" du président français, comme confie Sébastien Chenu, député RN du Nord, à BFMTV .

La mise en garde de Marine Le Pen à Emmanuel Macron

Après quelques coups de fil à l' entourage du chef d'Etat , Mme Le Pen obtient le numéro de son adversaire. "Elle s'isole sur la terrasse pour échanger avec lui", raconte Sébastin Chenu. Selon le député RN, l'échange est assez bref. Si la candidate RN félicite Emmanuel Macron, elle ne manque pas non plus de lui lancer une mise en garde, sous forme d'un "trait d'humour". "Elle lui dit qu'au rythme où nous progressons, dans cinq ans, elle lui souhaite de ne pas se représenter parce que cette fois-ci, ce sera très probablement la bonne pour elle", conclut le député RN, auprès de BFMTV. A noter que selon l'article 6 de la Constitution française, le président ne peut exercer que deux mandats. Il n'est donc pas possible pour l'actuel chef d'Etat de se représenter en 2027.

Peu de temps après cette discussion, Marine Le Pen monte sur l'estrade dressée dans son QG et prend la parole devant ses militants. Face à ces derniers, la candidate d'extrême droite se réjouit de son score qu'elle qualifie d'"historique". "Le résultat en lui-même est une victoire éclatante", lance celle qui a récolté 41,5% des suffrages au second tour.


Sur le même sujet