"Il cherche à exister, pas à gouverner" : à l'approche des législatives françaises, la porte-parole du gouvernement tacle Mélenchon

A deux semaines du premier tour des élections législatives françaises, la nouvelle porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire, a attaqué le patron de la France Insoumise sur ses intentions électorales.

"Il cherche à exister, pas à gouverner" : à l'approche des législatives françaises, la porte-parole du gouvernement tacle Mélenchon
©AFP

Les 12 et 19 juin prochains, les Français sont invités aux urnes pour élire leurs députés. Depuis ce lundi, la campagne électorale est officiellement lancée et la nouvelle porte-parole du gouvernement Borne n'a déjà pas hésité à tacler Jean-Luc Mélenchon, qui se rêve comme futur leader de la majorité parlementaire avec la Nupes (Nouvelle union populaire, écologiste et sociale).

Dans les colonnes du Parisien ce mardi, Olivia Grégoire a dressé un sévère bilan politique au chef de file de la France Insoumise. "Jean-Luc Mélenchon accumule les mandats depuis désormais 35 ans. Et au final, qu'y-a-t-il dans son bilan ? Rien. Il cherche à exister, pas à gouverner", a-t-elle attaqué.

"Jean-Luc Mélenchon ne souhaite pas une majorité pour faire avancer le pays mais une minorité pour le bloquer", a aussi estimé la porte-parole du gouvernement. "C'est-à-dire bloquer le pouvoir d'achat, la réforme de santé et l'écologie."

Olivia Grégoire a aussi étrillé une autre opposante de Renaissance, le nouveau nom de la République en marche: Marine Le Pen. La représentante du gouvernement semble ne pas avoir digéré la demande d'une commission parlementaire adressée par la députée RN après le chaos qu'il y a eu au Stade de France durant la finale de la Ligue des Champions. "Qu'elle demande une enquête parlementaire me laisse dubitative. Elle voudrait convoquer le Parlement quand et comme ça l'arrange. Car Marine Le Pen s'est absentée lors de 73% des votes de textes de lois ces 5 dernières années. Sur 373 votes, elle s'est absentée 276 fois", reproche-t-elle.