Marine Le Pen élue par acclamation présidente du groupe RN de l'Assemblée

Marine Le Pen a été élue jeudi par acclamation présidente du groupe du Rassemblement national à l'Assemblée nationale, où elle était seule candidate, a constaté l'AFP.

Marine Le Pen élue par acclamation présidente du groupe RN de l'Assemblée
©AFP

Marine Le Pen a été élue jeudi par acclamation présidente du groupe du Rassemblement national à l'Assemblée nationale, où elle était seule candidate, a constaté l'AFP.

"Nous avons reçu une seule candidature à la présidence du groupe RN, celle de Marine Le Pen. Je vais demander à mes chers camarades, chers collègues, de procéder à un vote non pas à main levée mais par acclamation", a déclaré le président de séance et député du Nord Sébastien Chenu. Les 89 députés du groupe se sont alors levés pour applaudir leur nouvelle présidente.

Le groupe a en outre désigné comme candidat à la présidence de l'Assemblée nationale Sébastien Chenu, et confirmé comme candidat à la commission des Finances Jean-Philippe Tanguy, député de la Somme, selon un communiqué diffusé juste après le vote.

Le RN brigue aussi à l'Assemblée les postes de vice-président et de questeur.

En arrivant à la réunion, Marine Le Pen s'était félicitée qu'Emmanuel Macron, dans son allocution télévisée mercredi soir, "entendait, à la différence de son ministre des Relations avec le parlement Olivier Véran, (...) considérer que toutes les forces politiques méritent d'être respectées".

Mais elle a jugé qu'il "n'avait pas compris ce qu'il s'était passé" au second tour des législatives en demandant aux oppositions de "faire le premier pas" pour bâtir des compromis.

"C'est à la majorité de faire le premier pas pour amender son projet" et "tenir compte de l'avis des électeurs". "Le fonctionnement de l'Assemblée nationale l'obligera à comprendre cette réalité", a-t-elle ajouté.

Compte tenu de ses nouvelles fonctions à la tête du groupe, Mme Le Pen avait indiqué qu'elle ne reprendrait pas la présidence du parti, briguée par l'actuel occupant du poste par intérim Jordan Bardella, et peut-être Louis Aliot, vice-président du mouvement et maire de Perpignan.

Marine Le Pen devait ensuite introduire cette réunion en évoquant "le rôle d'un député", puis M. Chenu expliquer "qu'est-ce qu'un bon député", et enfin Jordan Bardella, qui est député européen, devait parler de "l'articulation du groupe avec le parti".

Les 89 députés doivent encore discuter de l'organisation formelle du groupe, dont le secrétaire général doit être Renaud Labaye, ancien directeur de cabinet de Marine Le Pen pendant la présidentielle.