"Hors contrôle", "sauve qui peut": les députés français critiquent la déclaration de politique générale de Borne

AFP
"Hors contrôle", "sauve qui peut": les députés français critiquent la déclaration de politique générale de Borne
©AFP

La présidente des députés RN Marine Le Pen a estimé mercredi que la situation du gouvernement était "hors contrôle" et le maintien d'Elisabeth Borne comme Première ministre une "provocation politique", aussitôt après sa déclaration de politique générale.

"Le président fait comme s'il ne s'était rien passé" après les élections législatives, pourtant "c'est le retour du politique qui lui saute au visage, c'est un grand moment politique", a lancé la finaliste de la présidentielle depuis la tribune de l'Assemblée nationale.

Panot dénonce le "sauve qui peut" de Borne

La présidente du groupe LFI à l'Assemblée nationale, Mathilde Panot, a reproché à Elisabeth Borne sa "stratégie du sauve qui peut" en l'absence de vote de confiance, et des "compromissions" de la majorité avec le RN, mercredi après le discours de politique générale de la Première ministre.

"Un vote de confiance s'imposait. Mais vous avez choisi la fuite (...) Votre stratégie désormais c'est +sauve qui peut+. Et vous êtes prêts à tout. Jamais de compromis mais toutes les compromissions", a lancé la cheffe de file des 75 députés Insoumis.

Ni "compromission" avec le gouvernement, ni "blocage stérile"

Le chef de file des députés LR Olivier Marleix a assuré mercredi que son groupe ne se livrerait à aucune "compromission" avec l'exécutif mais ne provoquerait pas non plus de "blocage stérile" à l'Assemblée nationale.

Répondant au discours programme d'Elisabeth Borne, M. Marleix a déclaré ne pas vouloir de la "petite soupe" politicienne, tout en restant ouvert à un soutien sur certains textes.