Lors d'un déplacement à Tain-l'Hermitage, le président français Emmanuel Macron a été giflé par un homme présent dans la foule venue accueillir le chef de d'État, identifié comme Damien T., 28 ans, habitant dans la Drôme. Les images de l'incident tournent sur tous les médias ces dernières heures, et deux personnes, dont l'auteur de la gifle, ont été interpellées suite aux faits.

Selon les informations de BFMTV, le Président aurait été averti, avant de prendre ce bain de foule, que la zone n'était pas complètement sécurisée. Malgré cette potentielle "dangerosité", expliquent nos confères, Emmanuel Macron a décidé, en connaissance de cause, de tout de même rencontrer le public venu pour lui. "La doctrine française n'est pas la même qu'à l'étranger, qu'aux États-Unis ou en Israël. Pour nous c'est toujours le politique qui décide à la fin", a expliqué un officier de sécurité du Service de la protection, "on peut donner des conseils, on peut aménager les choses, mais c'est toujours le politique qui décide de faire ce qu'il veut au moment où il le veut".