Emmanuel Macron pourrait démissionner de son poste de président de la République... pour être réélu.

Le Figaro a annoncé ce jeudi qu'Emmanuel Macron, le président de la République française, aurait envisagé, ces dernières semaines, de démissionner puis de briguer un nouveau mandat. Selon le quotidien français, il y a deux semaines, lors d'une réunion restreinte de donateurs de la campagne présidentielle de 2017 à Londres, le chef de l'État aurait fait irruption en visioconférence. Après cinq minutes d'intervention, il aurait montré qu'il était prêt à "prendre ce risque", selon ses dires.

Un participant à cette visioconférence indique que Macron, en démissionnant, souhaiterait provoquer une élection présidentielle anticipée "dans les semaines ou les mois à venir" puisqu'il est "sûr de gagner, car il n'y a personne en face".

Une façon de procéder qui serait tout à fait légale puisque la Constitution française précise, dans l'article 7, qu'"en cas de vacance, le scrutin pour l'élection du nouveau président a lieu […] vingt jours au moins et trente-cinq jours au plus après l'ouverture de la vacance".

Un délai qui, selon Le Figaro toujours, empêcherait presque toute préparation de l'opposition, telle que l'organisation de primaires.


L'Elysée dément l'information

Contacté par Le Figaro, l’Elysée explique que "par principe, nous n’écartons aucune hypothèse", mais ajoute que celle-ci "n’a jamais été à l’ordre du jour ni même évoquée dans une réunion à l’Élysée". Depuis la publication de cet article, l’Elysée a indiqué que "le Président de la République n’avait jamais participé à une visioconférence avec des donateurs », et « n’a par ailleurs jamais évoqué sa possible démission".

Interrogée sur France Info, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a également démenti. "C'est assez loufoque, je dois vous avouer, d'imaginer une démission du président de la République", a-t-elle ajouté, estimant que ce "serait à la fois tout à fait contraire à l'esprit de nos institutions, et même assez éloigné du caractère d'Emmanuel Macron, qui est plutôt quelqu'un qui affronte les crises et les moments difficiles".