Le dirigeant français, qui a appelé le président bélarusse Alexandre Loukachenko, soutenu par Vladimir Poutine, à quitter le pouvoir, sera le premier dirigeant international de haut rang à rencontrer la cheffe de file de l'opposition bélarusse, qui s'est exilée à Vilnius.