Dans cette vidéo de trois minutes filmée avec son smartphone, il déclare, les traits un peu tirés, avoir les mêmes symptômes que la veille, "fatigue, maux de tête, toux sèche" et promet de "rendre compte chaque jour de l'évolution de la maladie"

"Il n'y a aucune raison que cela évolue mal mais je fais l'objet d'une surveillance médicale et je vous en rendrai compte de manière totalement transparente", a-t-il déclaré. 

Avant d'ajouter: "Pour le reste, je continue à gérer les affaires courantes en lien avec le Premier ministre, le gouvernement et mes équipes. J'ai une activité un peu ralentie en raison du virus. Mais les dossiers prioritaires, je continue à m'en occuper, qu'il s'agisse de l'épidémie et de sa gestion pour notre pays, ou par exemple du dossier du Brexit."

Pour conclure son intervention filmée, le président de la République s'adresse directement à ses concitoyens: "Pour vous, pour nous... Continuez vraiment de faire attention. Hier j'ai été testé positif. Ce qui montre que le virus peut toucher tout le monde parce que je suis très protégé, je fais très attention, je respecte les gestes barrières, les distances, je mets le masque, je mets du gel hydro-alcoolique de manière régulière... Et malgré tout, j'ai attrapé ce virus. Peut-être sans doute un moment de négligence, un moment de pas de chance aussi. Mais c'est ainsi. Ce qui est sûr, c'est que si je n'avais pas respecté les gestes barrières, je l'aurais attrapé plus vite. Mais surtout je l'aurais transmis à beaucoup plus de monde durant les heures précédentes. Il faut donc continuer à respecter ces règles. Je sais qu'elles vous pèsent et vous paraissent parfois dures mais on doit tenir. Nous devons être vigilants et prendre soin les uns des autres en ces moments de fête."