Le gouvernement va "généraliser la possibilité de porter plainte à l'hôpital" pour les victimes de violences conjugales, a annoncé mardi le Premier ministre Edouard Philippe en ouvrant à Matignon le "Grenelle" consacré à ce fléau.

"Quand une femme se rend aux urgences pour coups et blessures, c'est déjà suffisamment pénible. Si elle doit retourner chez elle avant de porter plainte, elle retrouvera son conjoint qui risque de la menacer", a fait valoir le chef du gouvernement. La possibilité de porter plainte à l'hôpital sera généralisée "à partir du 25 novembre", date de la fin de ce Grenelle, a-t-il précisé.