Europe L’ex-dirigeant autoritaire Meciar annonce son retour à la vie politique.

Mois d’août 1995. Alertée par un coup de fil anonyme, la police autrichienne retrouve dans une voiture un homme qui a été molesté et drogué. Il s’agit du fils du président de la République slovaque, Michal Kovác. Toutes les accusations se portent sur les services secrets slovaques et sur l’homme fort du pays, le Premier ministre Vladimir Meciar, ennemi juré d’un président qui tente d’enrayer sa marche vers l’autocratie.

(...)