L'incendie a démarré vers 21H00 (20H00 GMT) dans une friche industrielle de la ville catalane de Badalone (Nord-Est) en banlieue de Barcelone où vivaient entre 100 et 200 migrants dans des conditions précaires, selon les autorités municipales.

Les pompiers ont indiqué sur leur compte Twitter avoir retrouvé deux corps à l'intérieur de l'entrepôt et mis en garde contre le risque d'un effondrement du bâtiment.

"Nous avons localisé 60 personnes, mais beaucoup sont sorties par les fenêtres de derrière et sont parties. Elles sont peut-être plus d'une centaine à être sorties", avait déclaré mercredi soir le maire de Badalone, Xavier Garcia Albiol.

Les images diffusées par les télévisions locales ou sur les réseaux sociaux montraient d'énormes flammes sortant du bâtiment et plusieurs personnes, accrochées à des fenêtres, tentant de s'échapper.

La responsable de l'autorité catalane de santé, Alba Vergés, a indiqué qu'il y avait 17 blessés dont deux dans un état critique. Plusieurs personnes ont été blessées après avoir sauté du bâtiment pour échapper à l'incendie.

"Je suis profondément désolé pour la perte de vies humaines et je remercie les services d'urgence pour leur travail qui a permis de sauver des dizaines de personnes des flammes", a déclaré le chef du gouvernement Pedro Sanchez sur son compte Twitter jeudi matin.

Vingt-six équipes de pompiers étaient encore à pied d'oeuvre jeudi matin pour contrôler l'incendie.