Les restes de Francisco Franco seront exhumés de son mausolée d'ici le 25 octobre, a annoncé vendredi le gouvernement socialiste espagnol après avoir surmonté les obstacles posés par la famille du dictateur. 

"D'ici le 25 octobre, le dictateur ne sera plus au Valle de los Caidos", le mausolée où il repose, a annoncé la numéro deux du gouvernement, Carmen Calvo. D'ici là, a-t-elle ajouté, le gouvernement prendra "les décisions techniques et de sécurité qui permettent son exhumation et sa réinhumation".

La famille sera "informée 48 heures à l'avance du jour et l'heure" de l'opération, qui se fera "avec la plus grande discrétion et le plus grand respect", a assuré Mme Calvo.

Franco avait dirigé l'Espagne en dictateur depuis la fin de la guerre civile qu'il avait gagnée en 1939 jusqu'à sa mort en 1975. Il est enterré dans un gigantesque mausolée au Valle de los Caidos (la Vallée de ceux qui sont tombés), à une cinquantaine de kilomètres de Madrid. Il sera inhumé dans le cimetière proche de la capitale où repose son épouse.

Dès son arrivée au pouvoir en juin 2018, le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez avait fait de l'exhumation de Franco l'une de ses priorités afin que le Valle de los Caidos ne soit plus un lieu d'apologie du franquisme.