Le socialiste néerlandais Frans Timmermans, un temps en pôle pour décrocher la présidence de la Commission, a commenté favorablement mardi le programme de l'Allemande Ursula von der Leyen, finalement désignée début juillet par le Conseil européen pour ce poste.

"Affronter la crise climatique; un salaire minimum pour tous les travailleurs européens; une fiscalité juste; défendre nos valeurs et faire respecter la loi: ce sont des choses que j'ai promises aux électeurs lors de la campagne électorale. C'est bien de voir qu'elles font partie du programme d'Ursula von der Leyen", a indiqué sur Twitter le candidat malheureux du S&D à la présidence de la Commission.

Avec ce message, le Néerlandais semble marquer son soutien à la candidate allemande, qui doit obtenir une majorité absolue au Parlement européen ce mardi soir pour voir sa nomination confirmée.

Au sein du S&D, les délégations belge, française et allemande sont peu enclines à soutenir Mme von der Leyen, tandis que le reste du groupe semble prêt à voter en sa faveur. Une décision définitive devrait être prise après une réunion prévue pour 16h.

La libérale danoise Margrethe Vestager, elle aussi candidate malheureuse (pour Renew Europe), a également soutenu publiquement Ursula von der Leyen. "Un discours fort, chaleureux et équilibré de Mme von der Leyen au Parlement européen, nous pouvons renouveler l'Europe d'une manière durable", a-t-elle déclaré.

Si Mme von der Leyen est élue, M. Timmermans et Mme Vestager occuperont tous deux des postes de premier plan dans le futur exécutif.