Les Alpes françaises ont été endeuillées mardi avec le décès de sept personnes, quatre alpinistes, deux parapentistes et un randonneur lors de quatre accidents distincts, a-t-on appris mercredi auprès des secours.

Deux alpinistes, un Néerlandais de 40 ans et une Française de 30 ans, ont fait mardi une chute mortelle dans le massif des Aiguilles Rouges. Leurs corps ont été retrouvés en milieu de journée mercredi à 2.200 mètres d'altitude par les secouristes, alertés par un témoin.

Les circonstances de l'accident restaient mercredi indéterminées.

Deux autres alpinistes italiens, âgés de 66 et 67 ans, victimes d'une chute accidentelle mardi soir, ont été retrouvés dans le massif du Mont Blanc mercredi matin. Les corps des deux sportifs expérimentés originaires de Gênes, ont été découverts au pied de la face nord du Mont Maudit lors d'une reconnaissance en hélicoptère.

Selon les gendarmes chargés de l'enquête, l'accident aurait eu lieu à la descente tandis que le duo, encordé, se trouvait du côté français du massif à la frontière avec l'Italie.

Dans la même journée, deux parapentistes sont morts après un incident de vol qui a entraîné le duo dans une chute de 200 mètres. Les deux hommes, un moniteur et son client qui survolaient la commune de La Chapelle-d'Abondance à bord d'un parapente biplace, se sont écrasés peu avant 18H00 mardi sur le toit d'une habitation lorsque leur voile s'est mise en torche.

Les victimes sont décédées sur les lieux du drame en dépit de l'intervention des pompiers.

Enfin, toujours dans le département alpestre de la Haute-Savoie, un randonneur de 71 ans s'est tué après une chute à 2.400 mètres d'altitude alors qu'il se trouvait à proximité du sommet du mont de Grange, dans le massif du Chablais.