"La victime a reçu cinq coups de couteaux", a déclaré lundi à l'AFP le maire (RN) de Hayange, Fabien Engelmann. "Les pompiers ont été prévenus à 00H40, mais la victime était déjà en arrêt cardiaque quand ils sont arrivés sur place. Ils sont restés jusqu'à 3H00 du matin", a-t-il précisé.

"Le suspect est en fuite, il s'agit du compagnon de la victime", a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Metz.

Le suspect, âgé de 23 ans et de nationalité serbe, avait déjà été condamné à un an de prison pour des délits routiers. Il avait récemment bénéficié d'un aménagement de peine et avait été placé mi-mai en détention à domicile sous surveillance électronique (DDSE), a précisé le parquet.

Le suspect et la victime sont les parents d'une petite fille née en 2017. L'enfant a fait l'objet d'un placement, a indiqué le parquet.

"Ce qui est triste, c'est que le commissariat se trouve en face du lieu où se sont déroulés les faits", a regretté M. Engelmann. "Mais le commissariat malheureusement est fermé la nuit. On avait déjà dû se battre pour le maintenir sur la commune, mais, à 18H00, il ferme".

L'auteur présumé du féminicide interpellé

Un homme de 23 ans de nationalité serbe a été interpellé ce lundi.

"Le suspect a été interpellé par la police judiciaire à Hayange au cours de l'après-midi au domicile d'une autre personne", a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri.