Les faits se seraient déroulés dans les années 80. Le plaignant déclare avoir été "victime de caresses et de masturbations à partir de 10 ans et puis d'abus plus graves jusqu'à l'âge de 14 ans par Daniel Moyne pendant que son oncle Gérard Louvin était témoin."

La récente révélation de l'affaire Olivier Duhamel, accusé d'avoir abusé de son frère jumeau, a servi d'électrochoc, rapporte son avocat Me Pierre Debuisson.

En 2014, déjà, Olivier A. avait été entendu pour une enquête ouverte suite à "un signalement concernant le fils adoptif" du couple. Elle a finalement été classée sans suite "le 5 septembre 2016 du fait de l'acquisition de la prescription de l'action publique", a confirmé le parquet de Paris à l'AFP.

De leur côté, les avocats des accusés défendent leurs clients et s'expriment par voie de communiqué: "Ces calomnies sont le fruit d'un ignoble chantage portant sur la somme extravagante de 750.000 euros dont ils sont victimes depuis plusieurs semaines et auquel ils ont légitimement refusé de céder", dénoncent-ils. "Gérard Louvin et Daniel Moyne se disent salis et jetés en pâture aux médias alors qu'ils avaient été blanchis par la justice."

Les avocats indiquent que leurs clients ont "la preuve que leur neveu a été manipulé par des tiers peu scrupuleux, cupides et avides" et que "leur innocence sera établie."