Europe

La mort de la scientifique britannique Natalie Christopher sur l'île grecque d'Ikaria est due, selon les premières informations, à "une chute de hauteur", a indiqué jeudi après-midi aux médias un médecin légiste chargé de l'enquête. "Après l'inspection du site et une première autopsie macroscopique de la dépouille, tout semble indiquer qu'il s'agit d'une chute de hauteur", a affirmé Nikos Karakoukis, le médecin légiste présent sur les lieux du drame depuis jeudi matin.

Le corps de Natalie Christopher, 35 ans, doit être transféré à Athènes dans la journée pour une autopsie détaillée, a-t-il ajouté.

Depuis jeudi matin une équipe de la direction de la police criminelle effectuait une autopsie dans le ravin où l'accident avait eu lieu, selon une source policière.