L'Ukraine "peut gagner" la guerre, affirme le secrétaire général de l'Otan

Jens Stoltenberg s'est exprimé suite à l'annonce de la Finlande de vouloir intégrer l'Alliance atlantique.

AFP
L'Ukraine "peut gagner" la guerre, affirme le secrétaire général de l'Otan
©AFP

La candidature annoncée de la Finlande et de la Suède à l'Otan constitue la preuve qu'"une agression ne paie pas", a assuré dimanche le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jens Stoltenberg. "Ce serait un moment historique" si les deux pays nordiques demandaient officiellement à adhérer à l'Otan, a-t-il dit à l'issue d'une réunion informelle des chefs de la diplomatie de l'organisation à Berlin. "Leur adhésion renforcerait notre sécurité commune, démontrerait que la porte de l'Otan est ouverte et qu'une agression ne paie pas", a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de l'Otan s'est dit "confiant" dans la possibilité pour les pays membres de l'Alliance de trouver un compromis avec la Turquie qui n'a pas l'intention, selon lui, de bloquer l'adhésion de la Finlande et de la Suède. "Je suis confiant dans le fait que nous serons en mesure de trouver un terrain d'entente, un consensus sur la manière d'avancer sur les questions d'appartenance" à l'Alliance, a-t-il assuré à l'issue d'une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l'Otan à Berlin. Il a ajouté que la Turquie, qui avait manifesté son hostilité à une telle adhésion, avait "clairement indiqué son intention de ne pas bloquer" l'entrée des deux pays nordiques.

L'Ukraine "peut gagner" la guerre contre la Russie, qui "ne se déroule pas" comme Moscou l'avait prévu, a aussi estimé Jens Stoltenberg "Son offensive majeure dans le Donbass est au point mort, la Russie n'atteint pas ses objectifs stratégiques", a-t-il jugé à l'issue d'une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l'Otan, assurant que Kiev "peut gagner" cette guerre.