Poutine force les Nordiques à rompre leur non-alignement

À la faveur de l’épopée napoléonienne, le maréchal d’Empire Jean Bernadotte s’était hissé sur le trône de Suède. Après la déroute de la Berezina, il avait encouragé la mise en place de la "doctrine de 1812", actant la neutralité du pays. En 200 ans, la dynastie fondée par ce Français originaire de Pau est toujours en place. La Suède s’est épargné les affres des deux guerres mondiales en résistant aux menaces d’Hitler ou de Staline. Mais, suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie de Vladimir Poutine, voilà que la Première ministre Magdalena Andersson a estimé, dimanche, qu’une candidature commune à l’Otan avec la Finlande était "le mieux pour la Suède" et sa sécurité.

Poutine force les Nordiques à rompre leur non-alignement
©AP
À la faveur de l'épopée napoléonienne, le maréchal d'Empire Jean Bernadotte s'était hissé sur le trône de Suède. Après la déroute de la Berezina, il avait encouragé la mise en place de la "doctrine de 1812", actant la neutralité du pays. En 200 ans, la dynastie fondée par ce Français originaire de Pau est toujours en place. La Suède s'est...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité