Guerre en Ukraine: "J'ai été enterré vivant par les Russes, mon frère était allongé sur moi"

Mykola Kulichenko raconte comment des soldats russes l'ont laissé pour mort, après lui avoir fait subir de nombreux sévices.

"J'ai eu de la chance", estime Mykola Kulichenko auprès de CNN, face à la tombe dans laquelle il a été laissé pour mort dans la région ukrainienne de Tchernihiv. L'homme de 33 ans est capturé en mars dernier par des soldats russes, dans sa maison dans le village de Dovzhyk. Soupçonnés d'avoir participé au bombardement d'une colonne russe, Mykola et ses deux frères sont emmenés dans un sous-sol où ils subissent un interrogatoire musclé durant plusieurs jours.

Clamant son innocence, le trentenaire pense qu'il sera très vite relâché. Mais il comprend au fil des heures que les Russes sont bien déterminés à faire de lui un coupable. Les techniques utilisées deviennent de plus en plus violentes. "Ils ont battu tout mon corps avec une tige de métal et ils ont mis le canon d'un pistolet dans ma bouche", relate Mykola à CNN. Il finit par perdre connaissance, ne supportant plus les sévices qui lui sont infligés. Quand il se réveille, ses jambes et ses mains sont attachées avec du ruban adhésif. Ses yeux sont bandés. Il constate tout de même qu'il est à bord d'un véhicule. Ses frères sont à ses côtés.

Arrivés à destination, les soldats russes les font sortir prestement de la camionnette. Les trois hommes sont agenouillés et maintenus immobiles. Mykola entend ses geôliers s'activer autour de lui. Mais ce qu'il ne sait pas c'est que les hommes sont en train de creuser sa tombe. L'Ukrainien entend un premier coup de feu derrière lui. S'il ne voit toujours rien, il comprend très vite que la balle a touché un de ses frères, dont le corps gît à côté de lui. Après que les soldats ont tué son deuxième frère, ils visent Mykola. Mais la balle entre dans sa joue et ressort à côté de son oreille droite.

Se faisant passer pour mort, le trentenaire est jeté dans la fosse, avec ses deux frères. Ses pieds et ses mains sont encore attachés au moment où ses assaillants recouvrent son corps de terre. Mykola ne sait pas exactement combien de temps il reste dans cette tombe de fortune. "J'ai été enterré vivant. J'avais du mal à respirer, car mon frère était allongé sur moi, mais en utilisant mes bras et mes genoux, j'ai pu le pousser sur le côté et finalement sortir", poursuit l'Ukrainien à CNN.

Si Mykola peut à présent raconter son histoire, c'est parce que les forces russes ont désormais quitté la région de Tchernihiv. Entretemps, une enquête pour crime de guerres a été ouverte par le bureau du procureur de la région. CNN a eu la confirmation que les deux frères du trentenaire avaient été retrouvés morts, pieds et poings liés et les yeux bandés. "Cette histoire doit être entendue par tout le monde, pas seulement en Ukraine, mais dans le monde entier parce que c'est le genre de choses qui est en train de se produire ici et ce n'est qu'une exaction parmi tant d'autres."

Sur le même sujet