Faut-il avoir peur d’une guerre nucléaire ?

Le 3 janvier dernier, les cinq grandes puissances nucléaires, membres du Conseil de sécurité de l’Onu - la Chine, la Russie, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France -, déclaraient conjointement qu’"une guerre nucléaire ne peut être gagnée et ne doit jamais être menée". Elles rappelaient, quelques semaines avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, que le socle de l’arme nucléaire est la dissuasion. On en brandit éventuellement la menace, mais on ne l’utilise pas.

Faut-il avoir peur d’une guerre nucléaire ?
©AP
De quoi parle-t-on exactement ? Depuis Hiroshima et Nagasaki en août 1945, il n’est plus question des bombes atomiques de forte puissance, larguées sur des villes et leurs habitants, mais d’un large éventail de missiles tirés depuis des sous-marins, des silos terrestres et, toujours, de missiles lancés par des avions. Les charges sont...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité