Guerre en Ukraine: Moscou estime que le plan de paix italien n'est pas "sérieux"

Le chef de la diplomatie russe a jugé dans un entretien publié jeudi que le plan de paix en Ukraine proposé par l'Italie n'était pas "sérieux".

Guerre en Ukraine: Moscou estime que le plan de paix italien n'est pas "sérieux"
©AFP

Sergueï Lavrov a aussi affirmé qu'il n'en connaissait le contenu que par la presse, le texte n'ayant pas été communiqué à Moscou. Son adjoint, Andreï Roudenko, avait dit lundi l'avoir reçu et qu'il était à l'étude.

"Il y est question que la Crimée (péninsule ukrainienne annexée par la Russie) et le Donbass (région séparatiste reconnue par Moscou) appartiennent à l'Ukraine avec une large autonomie", a dit M. Lavrov dans un entretien au média russe d'Etat RT.

"Des politiques sérieux qui veulent des résultats ne peuvent pas proposer des choses comme ça, ceux qui le font sont ceux qui veulent faire leur autopromotion devant leur électorat", a-t-il ajouté, dans une pique adressée de toute apparence au ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio.

Ce dernier avait annoncé il y a une semaine que son pays avait proposé à l'ONU la constitution d'un "groupe international de facilitation" pour tenter de parvenir "pas à pas" à un cessez-le-feu en Ukraine.

Les détails de ce plan n'ont pas été publiés, mais selon le quotidien italien La Repubblica le document remis à l'ONU prévoit quatre étapes:

- un cessez-le-feu en Ukraine et la démilitarisation du front sous supervision de l'ONU.

- des négociations sur le statut de l'Ukraine, qui entrerait dans l'UE mais pas dans l'Otan.

- un accord bilatéral entre l'Ukraine et la Russie sur la Crimée et le Donbass qui seraient autonomes mais sous souveraineté ukrainienne.

- la conclusion d'un accord multilatéral de paix et de sécurité en Europe.