Guerre en Ukraine: "Il faudra peut-être se retirer de Severodonetsk"

Les forces ukrainiennes devront peut-être se retirer de Severodonetsk, ville-clé de l'est de l'Ukraine "bombardée 24 heures sur 24" vers des positions mieux fortifiées, a déclaré mercredi le gouverneur régional.

"Il faudra peut-être se retirer", a indiqué Serguiï Gaïdaï, gouverneur de la région de Lougansk, sur la chaîne ukrainienne 1+1, alors que la ville est partiellement contrôlée par les Russes depuis des jours. Il a cependant assuré qu'un retrait n'équivaudrait pas à abandonner définitivement cette ville cruciale pour le contrôle de l'ensemble du bassin minier du Donbass.

"Il y a des bombardements partout, 24 heures sur 24" et la Russie concentre toutes ses forces dans la région, a-t-il souligné.

Le ministre russe de la Défense a affirmé mardi que ses forces avaient "totalement libéré" les zones résidentielles de Severodonetsk.

"La prise de contrôle de sa zone industrielle et des localités voisines se poursuit", a assuré mardi dans un rare briefing télévisé le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

Severodonetsk est la plus grande agglomération encore aux mains des Ukrainiens dans la région de Lougansk (est), où les soldats russes ont progressé laborieusement ces dernières semaines, après s'être retirés ou avoir été chassés d'autres parties du territoire ukrainien, notamment des environs de Kiev.

L'armée russe tente actuellement de conquérir l'intégralité du Donbass, bassin minier de l'Est de l'Ukraine formé par les régions de Donetsk et Lougansk, en partie aux mains de séparatistes prorusses depuis 2014.

Sur le même sujet