Guerre en Ukraine: un millier de prisonniers de guerre d'Azovstal amenés devant la justice en Russie

Plus de 1.000 prisonniers de guerre capturés par les forces russes dans l'aciérie d'Azovstal à Marioupol ont été amenés en Russie pour y être poursuivis en justice, a indiqué mardi soir l'agence de presse étatique russe Tass.

Le 17 mai 2022, des membres des services ukrainiens sont fouillés par des militaires pro-russes après avoir quitté l'usine sidérurgique Azovstal dans la ville portuaire ukrainienne de Mariupol.
Le 17 mai 2022, des membres des services ukrainiens sont fouillés par des militaires pro-russes après avoir quitté l'usine sidérurgique Azovstal dans la ville portuaire ukrainienne de Mariupol. ©AFP

Une centaine de "mercenaires" étrangers se trouvent parmi ces prisonniers, selon l'agence de presse, qui ajoute que d'autres soldats ukrainiens doivent encore être amenés en Russie. Au moins 2.400 combattants ukrainiens se sont rendus à la fin du mois de mai après des semaines de siège de l'aciérie Azovstal. Des responsables ukrainiens ont indiqué craindre que ces derniers subissent des faits de torture, voire de meurtre, aux mains des Russes.

Sur le même sujet