En Ukraine, de jeunes diplômés posent au milieu des ruines de leur école

La guerre en Ukraine a chamboulé la scolarité des jeunes Ukrainiens.

La rédaction
En Ukraine, de jeunes diplômés posent au milieu des ruines de leur école
©afp

L'invasion russe, survenue le 24 février dernier, a chamboulé la vie de tous les Ukrainiens. Y compris celle des jeunes qui auraient dû recevoir leur diplôme en grande pompe en cette fin d'année scolaire mais qui, au lieu de ça, ont rencontré des difficultés à poursuivre leurs cours. Certains d'entre eux ont toutefois décidé de célébrer leur remise de diplôme, malgré la guerre.

Olha Babynets, une étudiante de 17 ans, a par exemple participé à une séance photo organisée par le photographe Stanislav Senyk. Sur les clichés, on peut voir des adolescents de la région de Tchernihiv poser pour leur album photo de fin d'année devant des débris d'immeubles, des tanks ou encore des lieux en ruines.

"Avec ces photos, nous voulions montrer nos vies, la vie d'enfants devenus adultes, qui doivent se battre pour leur vie et celle de leur famille", explique-t-elle à Reuters. "Nous sommes l'avenir de l'Ukraine. Nous construisons un pays européen fort et beau. Nous voulions aussi illustrer la force des Ukrainiens. Ces photos veulent documenter la vie des diplômés privés de la fin heureuse de leur enfance."

Selon le photographe, ces photos serviront à ne jamais oublier l'horreur de ce qu'il s'est passé. "C'était très difficile", poursuit l'élève. "Mais nous tenions à montrer la réalité dans laquelle on vit." Le photographe précise qu'il souhaiterait pouvoir vendre les photos afin de récolter des dons pour l'Ukraine.

Comme l'explique France24, d'autres élèves du secondaire ont choisi de retourner sur les ruines de leur école, à Kharkiv, afin d'effectuer une danse traditionnelle bouleversante, sous l'oeil des soldats.

Une autre élève de l'école n°134 de Kharkiv, a posé en robe de bal devant les débris de l'établissement. Une photo rapidement devenue virale. "Elle était supposée être diplômée cette année. Ses amis et elle avaient acheté des beaux habits puis les Russes sont arrivés", explique la tante de la jeune femme. "Son école a été touchée de plein fouet et a été complètement démolie."

Les jeunes qui sont restés en Ukraine ont rencontré de grosses difficultés à poursuivre les cours, même si des alternatives en ligne ont pu être organisées. Actuellement, il n'existe pas de chiffres vérifiés sur le nombre d'écoles ukrainiennes détruites par la guerre. Selon l'Unicef, l'Organisation des Nations Unies consacrée à l'amélioration et à la promotion de la condition des enfants, elles pourraient se chiffrer en milliers. "La réparation des écoles est une priorité pour l'Unicef et le gouvernement, afin que les enfants puissent retourner à un apprentissage mixte et sûr en septembre."