Guerre en Ukraine: un mort et quatre blessés hospitalisés après la frappe sur Kiev, la Russie évoque un "fake" et accuse les Ukrainiens

La Russie a affirmé avoir frappé dimanche une usine de production de missiles à Kiev, qualifiant de "fake" les affirmations selon lesquelles elle avait touché une zone résidentielle de la capitale ukrainienne.

Guerre en Ukraine: un mort et quatre blessés hospitalisés après la frappe sur Kiev, la Russie évoque un "fake" et accuse les Ukrainiens
©AFP

C'est l'usine d'armement Artiom qui, "en tant qu'infrastructure militaire, était la cible", a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué, ajoutant que ce site avait déjà été pris pour cible en avril.

"Les forces russes ont attaqué des cibles civiles à Kiev = fake", a insisté le ministère de la Défense. Le missile russe "a précisément touché les ateliers de l'usine Artiom", a-t-il ajouté.

Le ministère russe a affirmé que les dégâts causés à un immeuble résidentiel voisin étaient dus à la chute d'un missile ukrainien de défense antiaérienne. "Les dégâts n'ont pas seulement été causés par le haut, mais par le bas également, ce qui confirme la version d'une chute" d'un missile de défense ukrainien, a-t-il assuré.

Il n'était pas possible de vérifier cette affirmation de manière indépendante.

Selon les autorités ukrainiennes, une personne a été retrouvée morte et quatre autres ont été hospitalisées après les frappes qui ont eu lieu à l'aube dans un quartier proche du centre de Kiev.