La Lituanie se dit visée par une cyberattaque, "probablement" russe

La Lituanie a déclaré lundi avoir été la cible d'une cyberattaque "intensive", sur un fond de menaces brandies par la Russie envers ce pays balte qui a instauré des restrictions sur le transit vers l'enclave russe de Kaliningrad.

AFP
La Lituanie se dit visée par une cyberattaque, "probablement" russe
©Shutterstock

Selon Jonas Skardinskas, le directeur du Centre national de cybersécurité, les attaques qui provenaient "probablement" de Russie, ont déjà été "maîtrisées".

L'attaque a visé des sites d'institutions publiques et d'entreprises et a entraîné notamment l'arrêt des services fiscaux ainsi que des perturbations dans la délivrance des passeports.

Des réseaux sécurisés ont également été visés, a déclaré le Centre national de cybersécurité dans un communiqué.

"Il est très probable que des attaques d'une intensité similaire ou supérieure se poursuivent dans les prochains jours, notamment dans les secteurs des transports, de l'énergie et des finances", a déclaré Jonas Skardinskas.

Le groupe de pirates informatique russe Killnet a revendiqué cette attaque dite DDoS, qui consiste à prendre pour cible un système informatique en l'inondant de messages ou de requêtes de connexion afin de provoquer un déni de service.

Dans un message, le groupe a déclaré qu'il s'agissait d'une réaction à l'interdiction par la Lituanie du transit de certains produits russes vers Kaliningrad, une mesure prise par la Lituanie début juin dans le cadre des sanctions européennes contre Moscou, imposées après l'invasion russe de l'Ukraine.

Plus tard dans la journée de lundi, les autorités lituaniennes ont déclaré que les attaques les plus importantes avaient été "maîtrisées".

Selon M. Skardinskas, il n'y a pas eu de dommages graves.

Le Premier ministre Ingrida Simonyte a noté lundi que de telles attaques étaient récurrentes depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février.