Frappe russe contre un centre commercial en Ukraine: "C'est un crime de guerre", déclare le G7

Un missile russe a touché lundi un centre commercial "très fréquenté" à Krementchouk, dans le centre de l'Ukraine, faisant 10 morts et plus de 40 blessés.

Frappe russe contre un centre commercial en Ukraine: "C'est un crime de guerre", déclare le G7
©Montage AFP

Boris Johnson a condamné lundi la frappe russe sur un centre commercial en Ukraine, qui montre selon lui "la cruauté et la barbarie" de Vladimir Poutine et ne fait que "renforcer la détermination" occidentale à soutenir Kiev.

"Cette attaque épouvantable a montré une fois de plus les profondeurs de la cruauté et de la barbarie dans lesquelles le dirigeant russe est prêt à tomber", a déclaré le Premier ministre britannique dans un communiqué.

"Poutine doit comprendre que son comportement ne fera que renforcer la détermination du Royaume-Uni et de tous les autres pays du G7 à soutenir l'Ukraine aussi longtemps qu'il le faudra", a-t-il ajouté.

Cette frappe est intervenue sur un centre commercial à Krementchouk, dans le centre de l'Ukraine, au deuxième jour du sommet des grandes puissances du G7 dans les Alpes bavaroises, dans le sud de l'Allemagne, en grande partie dominées par la guerre déclenchée par la Russie.

"Le monde est horrifié", déclare Blinken

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a pour sa part déclaré que le monde était "horrifié" par la frappe de missile russe.

Décrivant la frappe de missile comme "la dernière en date d'une série d'atrocités", le secrétaire d'Etat a dit sur Twitter que les Etats-Unis continueraient de soutenir leurs partenaires ukrainiens et feraient "rendre des comptes à la Russie, y compris à ceux responsables d'atrocités".

Moscou "devra répondre de ces actes", déclare la France

La France a accusé lundi la Russie de "violations effroyables du droit humanitaire en Ukraine" et affirmé que Moscou devrait "répondre de ces actes". "La France condamne le tir de missile russe qui a frappé un supermarché à Krementchouk en Ukraine et qui a fait une dizaine de morts et plusieurs douzaines de blessés", selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

"En bombardant de façon indiscriminée des civils et des infrastructures civiles partout en Ukraine, la Russie poursuit ses violations effroyables du droit humanitaire international", ajoute-t-il.

"La Russie devra répondre de ses actes. La France soutient la lutte contre l'impunité en Ukraine", poursuit le Quai d'Orsay.

Le G7 déclare que la frappe russe "abominable" contre un centre commercial est un "crime de guerre"

Les dirigeants du G7 ont qualifié lundi ces frappes de "crime de guerre" et d'attaque "abominable". "Les attaques indiscriminées contre des civils innocents constituent un crime de guerre", ont déclaré les dirigeants, réunis en sommet dans le sud de l'Allemagne, dans une déclaration qui "condamne solennellement l'attaque abominable" et assure que Vladimir Poutine devra "rendre des comptes".

la réaction d'Emmanuel Macron

Sur le même sujet