Le sommet de Madrid confirme l'aggressivité de l'Otan à l'égard de la Russie: "Un endiguement agressif de la Russie par le bloc atlantique"

Le sommet de l'Otan à Madrid démontre l'agressivité de l'Alliance à l'égard de la Russie, a estimé mercredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères, qualifiant l'élargissement à la Finlande et à la Suède de "profondément déstabilisateur".

AFP
Le sommet de Madrid confirme l'aggressivité de l'Otan à l'égard de la Russie: "Un endiguement agressif de la Russie par le bloc atlantique"
©AFP

"Le sommet de Madrid consolide le cap d'un endiguement agressif de la Russie par le bloc" atlantique, a dit aux agences russes le vice-ministre Sergueï Riabkov.

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a dit mercredi considérer la Russie comme "une menace directe" pour la sécurité de la coalition militaire occidentale.

Le président américain Joe Biden a d'ores et déjà annoncé que les Etats-Unis allaient "renforcer leur positionnement militaire en Europe".

Les Occidentaux ont décidé de renforcer leurs moyens militaires parce que la Russie a attaqué en février son voisin, l'Ukraine, pays qui est candidat à l'Otan et l'Union européenne.

Cette offensive a aussi conduit la Finlande et la Suède à demander à entrer dans l'Otan, des adhésions qui doivent être actées au sommet de Madrid, renforçant l'Alliance aux frontières russes.

"Nous considérons l'élargissement de l'alliance comme étant profondément déstabilisateur pour les affaires internationales. Cela ne renforce ni la sécurité de ceux qui élargissent, ni celle de ceux qui adhèrent, ni celle encore de ceux qui considèrent l'alliance comme une menace", a estimé M. Riabkov.

L'assaut russe contre l'Ukraine a notamment été justifié en Russie par la nécessité de repousser l'influence de l'Otan de ses frontières.

Aujourd'hui, les pays de l'alliance arment Kiev pour combattre l'armée russe.