Guerre en Ukraine: Zelensky continue de faire le ménage au sein de ses services secrets

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a à nouveau pris d'importantes décisions concernant le SBU, les services secrets ukrainiens.

ANP/DPA
Guerre en Ukraine: Zelensky continue de faire le ménage au sein de ses services secrets
©AP

Après en avoir déjà suspendu le patron, il a annoncé le licenciement de près de trente employés. Dans son message vidéo quotidien sur l'invasion russe, le président a parlé de résultats "insatisfaisants". Il a annoncé que toutes les activités du Service de sécurité d'Ukraine seraient remaniées. Les 28 licenciements concernent du personnel occupant des postes à différents niveaux de l'organisation, a déclaré le président dans son allocution de lundi soir. Mais il a précisé que dans l'ensemble, "les raisons sont similaires : des résultats de travail insatisfaisants."

Volodymyr Zelensky avait auparavant exprimé son mécontentement quant au fait que soixante collaborateurs, entre autres des services secrets, restaient dans le territoire occupé par la Russie. Le gouvernement de Kiev considère cela comme de la haute trahison.

La mesure prise à l'encontre du chef du SBU, Ivan Bakanov, un ami d'enfance du président, a fait grand bruit, tout comme celle prise à l'encontre de la procureure générale Iryna Venediktova. Des membres de l'appareil judiciaire sont également accusés de collaborer avec les forces d'occupation. Les deux hauts responsables ont été suspendus pendant l'enquête sur leurs faits et gestes.

Le premier est à la tête des services secrets depuis 2019 mais, en tant que dirigeant inexpérimenté, il aurait eu très peu d'autorité. La seconde dirige, quant à elle, l'enquête sur les milliers de crimes de guerre présumés commis par les Russes. Elle s'est récemment rendue à La Haye pour une conférence sur la poursuite des crimes de guerre commis en Ukraine.