Guerre en Ukraine : environ 15.000 soldats russes tués, un "vrai coup dur" pour Poutine

Environ 15.000 soldats russes sont morts en Ukraine depuis le début de la guerre, ont estimé les agences de renseignement américaine et britannique.

Guerre en Ukraine : environ 15.000 soldats russes tués, un "vrai coup dur" pour Poutine
©Abaca Press Photo

Richard Moore, le chef du renseignement extérieur britannique (MI6), a déclaré jeudi qu'un bilan de 15.000 morts russes était "probablement une estimation prudente" et un "vrai coup dur" pour le président russe Vladimir Poutine, qui espérait une victoire rapide contre Kiev sans des pertes aussi importantes.

"C'est environ le même bilan que lors des dix ans qu'ils ont passés en Afghanistan dans les années 1980", a-t-il ajouté depuis le Forum sur la sécurité d'Aspen, dans les montagnes Rocheuses américaines.

"Et on ne parle pas ici de jeunes issus de la classe moyenne de Saint-Pétersbourg ou de Moscou", a-t-il estimé. "Ce sont des pauvres enfants de la Russie rurale, ils viennent des villes ouvrières de Sibérie et sont pour beaucoup issus des minorités ethniques. Ils sont sa chair à canon", a-t-il déclaré.

La veille, le patron de la CIA, l'équivalent américain du MI6, avait livré une estimation similaire.

Les pertes russes se situent "autour de 15.000 tués et peut-être trois fois plus de blessés", avait dit Bill Burns.

"Ce sont des pertes importantes. Les Ukrainiens ont essuyé des pertes aussi, probablement un peu moins, mais des pertes importantes", a ajouté le chef de l'agence de renseignement américaine.

Le gouvernement ukrainien avance, lui, des estimations bien plus importantes, et avait déclaré plus tôt en juillet que 36.200 soldats russes avaient été tués.

Moscou, de son côté, n'a donné de chiffres qu'à deux reprises, le dernier point en date du 25 mars évoquant 1.351 décès parmi ses troupes.

Sur le même sujet