"La Russie a l'intention d'effacer entièrement l'Ukraine de la carte du monde"

Linda Thomas-Greenfield, ambassadrice des États-Unis auprès des Nations unies, s'est exprimée au sujet du conflit en Ukraine.

"La Russie a l'intention d'effacer entièrement l'Ukraine de la carte du monde"
©AP

Ce vendredi, le ministre britannique de la Défense Ben Wallace faisait part de ses doutes quant au succès de l'opération militaire russe en Ukraine. Pour lui, les Russes "échouent en ce moment sur le terrain dans de nombreux domaines". Ben Wallace ajoutait: "Les plans A, B et C de Poutine ont échoué et il pourrait envisager à présent un plan D".

L'ambassadrice américaine aux Nations unies, Linda Thomas-Greenfield, s'est elle aussi exprimée sur le conflit devant le Conseil de sécurité de l'ONU. "Il ne fait plus aucun doute que la Russie a l'intention de démanteler l'Ukraine et de l'effacer entièrement de la carte du monde", a ainsi déclaré l'Américaine, selon des propos rapportés par l'Associated Press (AP). D'après elle, de plus en plus de signes tendent à montrer que la Russie prépare le terrain pour annexer les régions ukrainiennes orientales de Donetsk et Lougansk ainsi que les régions méridionales de Kherson et Zaporizhzhia.

La stratégie russe? "Installer des mandataires illégitimes dans les zones contrôlées par la Russie afin d'organiser des référendums ou des décrets fictifs pour rejoindre la Russie", a encore assuré Linda Thomas-Greenfield. Ce à quoi l'ambassadeur adjoint russe à l'ONU, Dmitry Polyansky, lui a rétorqué que "la dénazification et la démilitarisation de l'Ukraine seront menées à bien". "A ce stade, il ne doit plus y avoir de menace pour le Donbass, ni pour la Russie, ni pour les territoires ukrainiens libérés où, pour la première fois depuis plusieurs années, les gens peuvent enfin sentir qu'ils peuvent vivre comme ils le souhaitent", a ajouté l'ambassadeur russe.

Toujours selon AP, l'ambassadrice américaine aux Nations unies a alors rappelé le nombre de plus en plus important d'atrocités commises par les Russes, à savoir les bombardements d'écoles ou d'hôpitaux, "le meurtre de travailleurs humanitaires et de journalistes, le ciblage de civils tentant de fuir, et les exécutions perpétrées à Boutcha". Elle a également déclaré qu'il existe des preuves que les forces russes "ont interrogé, détenu de force, expulsé environ des centaines de milliers de citoyens ukrainiens, y compris des enfants, les arrachant à leurs maisons et les envoyant dans des régions reculées de l'est".

Sur ce dernier point, l'ambassadeur adjoint russe à l'ONU a affirmé que "les gens choisissent le pays en qui ils ont confiance". Dmitry Polyansky s'en est enfin pris aux Occidentaux et à leurs livraisons d'armes à l'Ukraine, qui ne font que "prolonger l'agonie et augmenter les souffrances du peuple ukrainien". "Les objectifs de notre opération militaire spéciale seront atteints de toute façon, quelle que soit la quantité de carburant que vous versez dans le feu sous forme d'armes", a-t-il conclu.

Sur le même sujet