Invasion de l'Ukraine: "Probablement les bombardements les plus forts depuis le début de la guerre"

AFP
Invasion de l'Ukraine: "Probablement les bombardements les plus forts depuis le début de la guerre"
©AP

La ville de Mykolaïv, dans le sud de l'Ukraine, a été la cible de bombardements russes massifs, probablement "les plus forts" depuis le début de la guerre en février, qui ont fait deux morts, ont annoncé dimanche les autorités. "Mykolaïv a subi des bombardements massifs aujourd'hui. Probablement les plus forts jusqu'à présent", a écrit le maire de la ville, Oleksandre Senkevytch, sur Telegram, selon lequel de "puissantes explosions" ont été entendues à deux reprises pendant la nuit de samedi à dimanche.

Le gouverneur de la région, Vitali Kim, a fait état de deux morts, un couple de civils, dans ces frappes.

D'autres frappes ont touché les régions de Kharkiv (est) et Soumy (nord-est).

Quelques bâtiments ont été endommagés dans "une série d'explosions" à Kharkiv, a annoncé le maire de la deuxième ville ukrainienne, Igor Terekhov.

Une personne a été tuée et deux blessées dans la région de Soumy, qui a été la cible de "plus de 50 frappes" au cours des dernières 24 heures, selon le gouverneur Dmytro Jyvytsky.

Pavlo Kyrylenko, gouverneur de la région de Donetsk, où Moscou concentre le gros de ses attaques, a déclaré que trois civils avaient été tués et huit blessés dans des bombardements samedi.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé samedi soir la population à évacuer la région de Donetsk dans l'est du pays, dont les villes sont la cible de bombardements meurtriers, pour échapper à la "terreur russe".

"Des centaines de milliers de personnes et d'enfants se trouvent encore dans les zones de combats acharnés de la région de Donetsk (...) Plus il y aura de personnes qui quitteront la région de Donetsk maintenant, moins l'armée russe tuera", a-t-il déclaré en assurant qu'une décision gouvernementale sur l'"évacuation obligatoire" de la région avait été prise.