Moscou interdit l'entrée sur son territoire à 39 personnalités britanniques dont l'ancien dirigeant David Cameron et le chef de l'opposition

La Russie a interdit lundi l'entrée sur son territoire à 39 personnalités britanniques supplémentaires, notamment au chef de l'opposition travailliste Keir Starmer et à l'ancien Premier ministre David Cameron, en réponse aux sanctions prises contre l'offensive en Ukraine.

AFP
Moscou interdit l'entrée sur son territoire à 39 personnalités britanniques dont l'ancien dirigeant David Cameron et le chef de l'opposition
©AP

Cette nouvelle liste, parue sur le site internet du ministère russe des Affaires étrangères, comprend des responsables politiques, des journalistes et des entrepreneurs.

On y trouve notamment les députés travaillistes Keir Starmer, David Lammy, Lisa Nandy, ainsi que des responsables politiques écossais et des journalistes de la BBC et de grands journaux britanniques.

Selon le ministère russe des Affaires étrangères, les personnes sanctionnées "contribuent à la politique hostile de Londres visant à diaboliser notre pays et à l'isoler sur la scène internationale".

"Les actes nuisibles de la Grande-Bretagne attisant la russophobie, diffusant des informations fausses sur notre pays et soutenant le régime néonazi de Kiev entraineront une réaction ferme et adéquate de la partie russe", a ajouté le ministère.

Désormais, plus de 250 personnalités britanniques, dont Boris Johnson, sont officiellement privées d'entrée sur le territoire russe.

Moscou a déclenché le 24 février une offensive militaire en Ukraine. Cet assaut a provoqué des sanctions occidentales sans précédent contre la Russie, qui a riposté par des mesures similaires.