L’Europe s’inquiète de voir une centrale nucléaire devenir un outil de la guerre russe

La centrale de Zaporijia est la cible de frappes. Elle est occupée illégalement par Moscou depuis mars.

L’Europe s’inquiète de voir une centrale nucléaire devenir un outil de la guerre russe
©AFP
Cela fait une semaine que la plus grande centrale nucléaire d’Europe, située à Zaporijia dans le sud de l’Ukraine, est la cible de frappes dont Moscou et Kiev se rejettent la responsabilité. Le 11 août, un nouveau bombardement près d’un réacteur nucléaire y a endommagé des capteurs de radiation et la station de pompage des eaux usées, selon Energoatom, la compagnie d’État ukrainienne. La situation de la centrale reste stable, mais le Conseil de sécurité de l’Onu s’est réuni...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet