À Berdiansk, la vie sous occupation russe: "Nous ferons disparaître la langue ukrainienne des habitudes, en douceur"

Encadré par l’armée russe, notre correspondant a pu passer une journée dans une ville occupée du sud de l’Ukraine. Sur place, le Kremlin y impose une assimilation expresse.

Paul Gogo, à Berdiansk
À Berdiansk, la vie sous occupation russe: "Nous ferons disparaître la langue ukrainienne des habitudes, en douceur"
©AFP
Une voiture de police aux couleurs de la Russie venait de se garer sous un arbre lorsqu’une explosion a retenti. Un engin incendiaire rempli de petites billes métalliques, accroché aux branches, a tué Alexandre Kolesnikov, chef adjoint de la police...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet