Guerre en Ukraine: jusqu'à 10 ans de prison en cas de refus de combattre en Russie

L'annonce de mobilisation partielle de Poutine est accompagnée de mesures pour prévenir les refus de prendre part à la guerre.

Guerre en Ukraine: jusqu'à 10 ans de prison en cas de refus de combattre en Russie
©Shutterstock

Les Russes qui refusent de participer aux opérations militaires de combat encourront jusqu'à 10 ans de prison, après le vote mercredi d'une loi en ce sens par la chambre haute du parlement russe. La Douma avait déjà donné son approbation la veille. La mesure entrera en vigueur une fois signée par le président russe Vladimir Poutine. Le refus d'obéir aux ordres pourra aussi être sanctionné d'une peine maximale de 10 ans de prison. Les peines d'emprisonnement pour désertion, pillage et reddition volontaire ont également été alourdies.

Vladimir Poutine a ordonné plus tôt dans la journée de mercredi une mobilisation partielle, après la perte de terrain en Ukraine. L'appel concerne quelque 300.000 réservistes.