Les alliés de l’Otan prônent le calme face à la "rhétorique nucléaire dangereuse" de Vladimir Poutine

Le président russe a annoncé une mobilisation partielle en Russie et a, à nouveau, menacé d’utiliser l’arme nucléaire. L'Otan reste calme.

Vladimir Poutine lors de son discours, mercredi 21 septembre.
Vladimir Poutine lors de son discours, mercredi 21 septembre. ©AP
De tout le discours de Vladimir Poutine, qui fait quasi quatre pages, les Occidentaux n’ont pas manqué de noter, dans les...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité