Pourquoi l'allocution de Poutine a-t-elle été reportée au dernier moment ?

Le discours télévisé du président russe diffusé ce mercredi matin devait à l'origine l'être mardi soir.

Ce mercredi matin, Vladimir Poutine s'est exprimé lors d'une allocution télévisée qui a fait des remous puisqu'il a annoncé une "mobilisation militaire partielle" en Russie, comprenant la réquisition de 300 000 réservistes. Le discours, qui devait pourtant être initialement diffusé mardi soir à 20h (heure de Moscou), n'a été diffusé que ce mercredi matin à 9h.

Pourtant très attendue, les autorités n'ont annoncé le report de l'allocution qu'à 22h30 mardi, sans aucune justification. Comment expliquer ce report ? Il s'agirait d'une raison pratique, le président russe voulait s'assurer d'une audience maximale. Selon BFMTV, des sources proches du Kremlin ont estimé que Poutine voulait être sur de pouvoir être écouté par tous les Russes, étant donnée l'importance de la communication.

Forbes Russia suppose, sur la base des indications de sources au Kremlin, que l'allocution devait attendre que "l'Extrême-Orient se réveille", relaie la chaîne française. La Fédération de Russie est séparée en 9 fuseaux horaires. Il y a 6 heures de décalage entre la capitale et l'extrémité est du pays. Les habitants auraient été au beau milieu de leur nuit si le discours avait été diffusé à l'heure initialement prévue.

Une explication technique qui interpelle néanmoins. La retransmission de la session extraordinaire du Conseil de sécurité, dans laquelle Vladimir Poutine a reconnu "l'indépendance" des républiques autproclamées de Donetsk et Louhansk avait eu lieu dans la soirée du 21 février. Son discours de lancement de l'invasion de l'Ukraine a été diffusé le 24 février vers 4 heures du matin. On ne peut pas dire que le président russe avait alors souffert de faibles audiences.